Leader with attitude

Deviens le Leader qui changera ta vie !


Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études – Une perle dans la littérature entrepreneuriale !

Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études – Une perle dans la littérature entrepreneuriale !

 Salut ! J’espère que tu vas bien ! Aujourd’hui j’aimerais te parler d’un livre que j’ai pris beaucoup de temps à lire ! Mais qui m’a également appris des choses importantes quant à mon projet d’entreprise. Ce livre, c’est tout simplement Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études d’Olivier Roland. (En savoir plus sur ce livre). Ce livre est peut-être très gros, mais c’est parce qu’Olivier a le souci du détail ! Il a enrichi son livre d’un nombre incalculable de sources pour appuyer ses propos. En gros, c’est un livre vraiment très bien travaillé, riche en information et je t’invite à le découvrir avec moi. Ça t’intéresse ? Alors c’est parti ! 😉

Les 3 principes préalables.

Tout d’abord, Olivier a pris le temps d’expliquer les bases de l’état d’esprit d’un rebelle intelligent:

    -Le bon scepticisme

    -L’existence de méthodes plus efficaces que d’autres

    -La loi de Pareto

En gros, le bon sceptique est celui qui doute de l’efficacité d’une méthode. Néanmoins, il prend le temps de la tester quand même, au cas où cela s’avérerait être une méthode qui est d’une efficacité redoutable. Cependant, des solutions, il en existe un grand nombre pour un même problème. Même si ta méthode fonctionne, il existe très certainement une méthode beaucoup plus efficace qui pourrait te permettre d’avoir de meilleurs résultats. Rajoute à ça la loi de Pareto (dont je t’ai déjà parlé dans un précédent article: Voir l’article) qu’on peut résumer par 80% des résultats sont apportés par 20% des efforts, et tu as la description de ce qu’est un « Rebelle intelligent » comme le dit si bien Olivier.

Tu te dois de lire ce livre dans cet état d’esprit, sinon, ça ne sert à rien. Ça ne serait que de la masturbation intellectuel. Tu perdrais un temps considérable à lire un tel livre sans en exploiter au moins une partie de son contenu.

Partie 1 – L’éducation au XXIème siècle

   -Les limites du système actuel

Dans cette première partie, Olivier fait le procès du système éducatif français. Ce n’est un secret pour personne, l’éducation en France est loin d’être ce qu’il y a de mieux. Comme il le montre à travers ce livre, les programmes solaires sont souvent en retard, notamment en terme d’informatique. On apprend aux jeunes à utiliser des langages qui ne sont plus utilisés dans le monde professionnel d’aujourd’hui.

Mais ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est ce concept de rat race qui commence dès l’école. Pour ceux qui ne le savent pas, cette course des rats illustre cette féroce compétition qu’il y a entre les individus pour atteindre les meilleures écoles, avoir les meilleurs diplômes et par la suite les meilleurs poste de cadre dans de grandes entreprises. Cette rat race est donc présente déjà à l’école où tu  doit être le meilleur, notamment dans les matières scientifiques pour « réussir ta vie ».

Par ailleurs, Olivier souligne un autre gros problème de l’enseignement supérieur: la valeur des diplômes. À l’époque de mes parents, avec une licence, on pouvait avoir un très bon poste de cadre en entreprise. Aujourd’hui, si tu veux espérer avoir un bon poste, il te faut un master. Et encore, tous les masters ne se valent pas. Ce qui est assez malheureux, c’est que les diplômes censés te rapporter les meilleures postes de cadre avec un très bon salaire à la clé, sont les MBA. Ces diplômes coûtent plusieurs millier d’euros, voire même des centaines de milliers d’euros et sont glorifiés par pratiquement tout le monde ! Hélas pour vous, Olivier à réussi à briser ce mythe.

Il a prouvé que payer un MBA pouvait te coûter plus que cela te rapporterait. C’est d’autant plus vrai si tu es une femme. Il a interviewé une jeune femme titulaire d’un MBA. Elle a avoué que ça n’avait en rien boosté sa carrière, qu’elle travaillait autant et touchait le même salaire que ses collègues n’ayant pas de MBA. Je te laisse imaginer la déception ! Payer 100 000 euros un diplôme pour finir par payer son crédit au lieu de profiter pleinement de son salaire.

Comme le dit Olivier, un diplôme envoie un signal aux employeurs. Il montre que tu es capable de gérer une certaine masse de travail nécessitant un certain niveau de connaissance intellectuel. En gros, grâce à ton expérience et tes compétences, tu peux arriver à avoir accès à des postes très qualifiés sans MBA. C’est pour permettre aux gens d’acquérir ces compétences sans faire de MBA que Josh Kaufman à écrit The personal MBA, dont la version française à été préfacé par ce cher Olivier.

Il est important d’acquérir de nouvelles connaissances pour atteindre ses objectifs. Cependant, le système éducatif fait mal son boulot. C’est pourquoi Olivier donne par la suite des moyens de hacker son éducation.

   -Hacker son éducation.

Ici, Olivier nous montre qu’il est possible de devenir plus intelligent et d’augmenter son QI grâce à Dual n back. C’est un jeu disponible sur internet. Il te propose de faire des exercices cérébraux pour améliorer tes capacités. Je ne l’ai pas testé personnellement. Mais à ce qu’Olivier nous dit et avec ses sources pour appuyer ses dires, ça serait quelque chose de très efficace. Néanmoins l’interface étant très rustique, il nous a avoué perdre de l’intérêt pour ce jeu pourtant très efficace. Mais il a trouvé quelque chose pour éviter ce genre d’abandon: la gamification.

En effet, tout le monde sais que les jeux sont très addictifs. Des gens ont alors décidé de gamifier des applications pour rendre l’apprentissage plus amusant et permettre qu’on s’en lasse moins facilement. Olivier donne ici l’exemple de Duolingo et Mosalingua. Ce sont 2 applications complémentaires pour l’apprentissage des langues. J’ai testé Duolingo et Mosalingua version Toeic. Ce sont des applications vraiment pas mal pour ceux qui débutent dans une langue. En revanche, je me suis lassé de Duolingo au bout de quelques mois. J’avais déjà débloqué tout les thèmes et j’avais l’impression de ne plus apprendre grand chose.

Olivier met également en avant les bienfaits de la méditation. Dans ton apprentissage, la méditation te permettrait d’améliorer ta concentration et tes capacités intellectuelles. Mais la méditation a encore bien d’autres effets positifs sur le corps humain. Du coup je me suis mis à tester la méditation et je ne le regrette pas. En effet, la méditation à véritablement des vertus relaxantes. Depuis je me sens plus apte à gérer mes émotions, mon stress et je dors  mieux quand je médite avant de dormir. De plus, le sommeil tient une place importante dans l’éducation pour Olivier.

En effet, avoir un sommeil de bonne qualité est primordiale pour se sentir en plein forme et pourvoir exploiter ses capacités intellectuelles et sa mémoire du mieux possible ! De plus, Olivier donne à travers sont livre des méthodes pour améliorer sa mémoire, j’ai consacré par le passé un article là dessus où j’ai parlé de certaines méthodes mises en avant par Olivier, si ça t’intéresse, je te laisse le lien ici. Il met surtout l’accent sur la courbe de l’oubli et sur l’apprentissage espacé et régulier. En gros c’est mieux d’en faire un peu chaque jour plutôt que de tout bosser la veille pour le lendemain 😉 .

Outre les conseils pour développer son potentiel d’apprentissage, Olivier nous donne à travers son livre d’autres sources de savoir pour acquérir de nouvelles compétences. Il y a bien évidement les livres de non fiction. Ce sont des sources de savoir accessible à tous pour pas chère voir même gratuitement.  Il parle également aussi des MOOC ! Ce sont des plateformes en ligne où des universités mettent librement leur cours à disposition de tout ceux qui sont intéressés. Le point positif ici, c’est que ce sont des cours qui sont parfois disponibles en vidéo ! Ce qui est un véritable plus pour apprendre !

Pour résumer, à travers cette première partie, Olivier t’explique quels sont les défauts du système éducatif en France. Il te donne alors des outils pour que tu puisses apprendre à apprendre et prendre ton éducation en main ! Comme il le dit, le rebelle intelligent ne se contente pas du peu qu’il a retenu de ses études. Il continue à se former car il y a toujours des choses à apprendre et de nouvelles méthodes à découvrir qui peuvent te permettre d’avoir de meilleurs résultats.

Passons à la partie 2, celle que j’ai préféré dans le livre !

Partie 2: Créer son entreprise et devenir libre !

   -Les réalités de l’entrepreneuriat.

Dans cette partie, Olivier va donner plusieurs raisons de devenir entrepreneur plutôt que simple salarié. Mais celle que j’ai préférée, c’est celle disant qu’être salarié, c’est aider quelqu’un d’autre à réaliser ses rêves au lieu de travailler à réaliser les siens. J’ai plein de projets et d’ambition, donc forcément, je suis plus sensible à ce genre de propos. Il évoque également le fait que de créer son entreprise rapporte plus d’argent que de devenir salarié. Mais aussi que cela peut te permettre de gérer ton temps de travail comme tu l’entends et donc t’apporter plus de liberté.

Quant à toutes ces statistiques qui te dit qu’un grand nombre d’entreprises ferment au bout de 5 ans, Olivier t’explique qu’il faut relativiser. Car il y a beaucoup de ses entreprises qui sont revendues ou tout simplement fermées. Et ça, sans  causer des dettes aux entrepreneurs qui ont créés ces entreprises. Il y a différents moyens de protéger ses biens personnels lorsque l’on créer une entreprise. Bien évidemment, le risque de faillite existe. Mais il n’est pas si important que ça si tu t’y prends correctement et que tu assures tes arrières.

Olivier parle également de différents types d’entreprise comme l’entreprise mode de vie qui te prend peu de temps et te permet de vivre plus librement comme dans la semaine de 4 heures de Tim Ferris, ou encore une entreprise empire qui vise à changer le monde telles qu’Apple ou Amazon. Il faut savoir quelle type d’entreprise correspond le mieux à ses objectifs et ambitions pour agir le plus efficacement possible.

L’état d’esprit est également important ! Peu importe le type d’entreprise que tu veux créer ! Il faut être prêt à travailler et avoir envie de toujours apprendre davantage !  Tout ça pour travailler sur son entreprise et non dans son entreprise.

Après avoir expliqué ce qu’est l’entrepreneuriat, Olivier explique comment créer une entreprise.

   -Créer son entreprise en rebelle intelligent.

Tout d’abord, il faut savoir qu’Olivier est de ceux qui couvrent leurs arrières en se lançant à mi-temps. Il n’aime pas bruler ses navires et n’avoir aucune porte de sortie. C’est pourquoi il nous parle ici de la méthode Lean Start up d’Eric Ries. En gros, cette méthode consiste à avoir une idée de business, de la tester et de créer un MVP (en français: produit minimum viable). Ensuite, tu vois si ce produit trouve des acheteurs. Cela t’évite de créer un produit qui n’intéresse personne et donc de perdre de l’argent. Mais Olivier va encore plus loin ! Il te donne des moyens de savoir si ton produit possède un marché sans avoir de MVP.

Pour se faire, il y a bien évidement l’étude de marché. J’en ai déjà parlé dans un précédent article (lien ici), c’est un très bon moyen de savoir ce que les gens attendent vraiment de ton produit. Cela te permet de créer quelque chose qui répond véritablement à la demande de tes prospects. Mais il y a encore mieux et plus efficace: la pré-vente ! En gros, tu vends un produit qui n’existe pas encore. Si tu fais suffisamment de pré-vente pour lancer une vrai production, alors c’est parfait ! Tu lances la production et le client reçoit son produit un ou deux mois plus tard. Si tu ne fais pas assez de vente, tu remercie ceux qui ont pré-commandé  et tu les rembourses tout simplement. Un moyen parfait pour diminuer les risques. 😉

Le concept qui m’a très certainement le plus marqué dans cette partie, c’est celui d’ Entreprise scientifique. C’est simple, l’entreprise scientifique est celle qui teste tout et qui rédige des procédures à respecter à chaque niveau de l’entreprise, de la conception au SAV en passant par la production et la commercialisation. Sur Internet, les tests se font via des tests A/B. Ces tests te permettent de rendre une page de vente plus attractive. Par exemple en testant différentes formulations de ton offre, de prix etc… Parfois, la différence d’efficacité peut aller du simple au triple, voire même plus encore. Ces tests peuvent vraiment faire décoller ton business. Je te conseille fortement de t’y intéresser peu importe le type d’entreprise que tu comptes avoir.

Quant aux procédures, c’est un travail qui peut être très chiant à faire comme le souligne Olivier. Mais cela peut faire une véritable différence à long terme. Par exemple, lorsque tu rencontres un problème dans ton entreprise et que tu trouves la solution, rédige la procédure que tu as utilisée pour la résoudre. Cela te permettra de gagner du temps la prochaine fois que tu rencontrera ce problème. De la même façon, lorsque tu suis une procédure pour exécuter les tâches à réaliser dans ton entreprise, rédige-la et garde-la précieusement ! Le jour où tu devra te séparer de l’un de tes employés, son remplaçant n’aura qu’a lire la procédure à suivre et deviendra de fait plus rapidement apte à faire un travail efficace !

Olivier parle également de marketing, de technique de vente, du fait de se lancer seul ou avec des associés etc. Mais je n’en parlerai pas, parce que cet article durerait des heures !Il faut bien te laisser de quoi savourer ce livre ! C’est un Must have dans la bibliothèque du jeune entrepreneur rebelle et intelligent ! ;).

   -Ce que j’ai pensé de ce livre !

En fait, je suis convaincu que toute personne voulant se lancer dans l’entrepreneuriat en France devrait commencer par ce livre ! C’est le livre idéal pour un premier pas. J’y ai appris beaucoup de chose, notamment dans la 2ème partie. Ce livre te donne de vraies informations et te montre la voie vers le succès.

Cependant, si tu veux approfondir tes connaissances quant aux techniques de vente, au marketing etc… Tu dois passer par des livres plus spécialisés. Le bon point ici, c’est qu’Olivier te donne des références de livre qui peuvent t’aider à approfondir tes connaissances dans ces domaines.

En revanche, certains passages m’ont paru un peu ennuyants, notamment ceux qui parlaient de principes que je connaissais déjà, mais ça se comprend. Ce qui est dommage également, mais ici, je blâme plutôt l’éditeur, ce sont toutes les fautes ou oublies de lettres voire même de mots dans certaines phrases. Mais à ce que Olivier a dit dans l’une de ses vidéos, ces fautes ont été corrigées dans les derniers exemplaires imprimés.

En gros, si tu as cette petite envie d’entreprendre, que ce livre t’intéresse mais que la taille du livre et son prix te décourage, dit toi que c’est un investissement que tu fais en toi-même ! Si tu appliques les concepts énoncés dans ce livre, tu risques de gagner beaucoup d’argent 😉 . En tout cas, un grand merci à Olivier Roland de nous avoir offert tout ça à travers son livre ! Franchement, Big Up ! 😉

Si ce genre de vidéo te plait, n’hésite pas à me le faire savoir ! En tout cas j’ai bien l’intention de vous faire découvrir des livres qui peuvent vous être utile, mais qui ne sont pas forcément des classiques !

J’aimerais te remercier d’avoir lu cet article jusqu’à la fin ! N’hésite pas à partager cet article si il t’as plu, si tu as lu le livre, laisse moi ton avis en commentaire. Pour ceux qui ne le sont pas déjà, abonne toi ma chaine Youtube et laisse un pouce bleu sur la vidéo, suivez moi sur Facebook, Twitter, et Instagram, les liens sont dans la description .

A bientôt, et surtout, be a #LWA !

Liens utiles:

Le site d’Olivier Roland

Son site dédier au Blogging: Blogueur pro

La chaine Youtube d’Olivier Roland

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

N'hésite pas et suis moi sur les réseaux sociaux ;)

Follow by Email
Facebook
Facebook
YOUTUBE
YOUTUBE
INSTAGRAM